La lecture des pictogrammes de danger est souvent complexe. Ils sont présents sur tous les emballages de produits chimiques cependant très peu de personne savent les déchiffrer.

Pourtant essentiels pour la sécurité de tous, ces symboles informent l’utilisateur de la nature du danger encouru lors de la manipulation des produits. Ils permettent également de prendre les précautions nécessaires lors de leur utilisation dans le laboratoire ( et endehors bien sûr).

Bientôt les pictogrammes de danger n’auront plus de secrets pour vous…

Les pictogrammes de danger et le règlement CLP

Le règlement CLP instaure des règles relatives à la classification, l’étiquetage et l’emballage des produits chimiques (substances seules et mélanges). Ce règlement n° 1272/2008 a pour objectif d’harmoniser les normes au niveau international en utilisant les mêmes pictogrammes pour qualifier les dangers d’un produit chimique et ainsi protéger la santé humaine et l’environnement.

Le règlement définit 28 classes de danger :

  • Danger physique, comportant 16 classes dont explosibles, inflammables, réactivités…
  • Danger pour la santé, comportant 10 classes : toxicité, corrosion, irritation…
  • Danger pour l’environnement, comportant 2 classes : danger pour le milieu aquatique et la couche d’ozone

Les pictogrammes de danger pour connaître la dangerosité d’un produit ou d’une substance

Les pictogrammes de danger figurent dans la fiche de données de sécurité et sur l’étiquette. En plus de cela, d’autres inscriptions sont visibles à ce sujet :

  • Mentions d’avertissement en fonction du risque encouru soit « danger » ou « attention »
  • Mentions de danger, il s’agit « d’une phrase qui, attribuée à une classe de danger ou à une catégorie de danger, décrit la nature du danger que constitue un produit chimique et, lorsqu’il y a lieu, le degré de ce danger ».
  • Conseils de prudence, par exemple : porter un équipement de protection, manipuler et conserver à l’écart des sources de chaleur et autres causes d’étincelles, éviter tout contact avec les yeux et la peau, ne pas inhaler.

Classification des pictogrammes de danger

classification des pictogrammes de danger

Les dangers physiques

SGH01

Pictogramme SGH01 – Explosif

Il signale un produit pouvant exploser au contact d’une étincelle, d’une flamme, d’électricité statique, sous l’effet de la chaleur, de frottements ou d’un choc.

Exemple : nitrate d’ammonium, nitroglycérine.

SGH02

Pictogramme SGH02 – Inflammable

Cela signifie que les produits sont facilement inflammables. Ils peuvent s’enflammer sous l’effet de la chaleur, de frottements ou d’un choc, au contact d’une étincelle, d’électricité statique, d’une flamme et également au contact de l’air ou de l’eau s’il y a un dégagement de gaz inflammables.

Exemple de substance inflammable : huile lampante, essence (liquide), méthane (gaz), amadou (solide).

SGH03

Pictogramme SGH03 – Comburant

Celui-ci signale les produits pouvant déclencher un incendie ou l’aggraver et également les produits pouvant provoquer une explosion en présence de substances inflammables.

Exemple de substances : eau de javel, oxygène à usage médical, dioxygène, acide nitrique.

SGH04

Pictogramme SGH04 – Gaz sous pression

Ce pictogramme signifie que le produit est un gaz sous pression (gaz comprimés, liquefié) et qu’il peut soit causer des brûlures ou blessures liées au froid (gaz liquéfiés réfrigérés) ou soit exploser en cas de forte chaleur (gaz comprimés, gaz liquéfiés, gaz dissous).

Exemple : azote liquide, butane

SGH05

Pictogramme SGH05 – Corrosif

Il signale qu’un produit est corrosif, il peut s’attaquer (ronger) et/ou détruire les métaux. La substance est également nuisible pour la santé et provoquer des lésions aux yeux et des brûlures de la peau en cas de contact ou de projection.

Ce pictogramme se trouve dans deux classes de dangers : danger physique et dans pour la santé puisque les produits corrosifs ont un impact sur les matériaux et la santé.

Exemple de substance : soude, acide chlorhydrique, acide acétique, produits de débouchage, ammoniaque

Les dangers pour la santé

SGH06

Pictogramme SGH06 – Toxique ou mortel

Cela signale que la substance a un effet rapide et immédiat sur la santé. Elle peut tuer et empoisonner rapidement même à faible dose. Le produit ayant ce pictogramme peut provoquer des maux de tête, troubles et vomissements pouvant aller jusqu’au décès.

Exemple : méthanol, produits biocides

SGH08

Pictogramme SGH08 – Fort danger pour la santé

Ce pictogramme signifie que le produit peut avoir plusieurs effets néfastes sur la santé. Il est susceptible de nuire à la fertilité et au fœtus, de provoquer un cancer, d’induire des anomalies génétique, d’altérer le fonctionnement de certains organes, de provoquer des symptômes allergiques ou difficultés respiratoires par inhalation et peut être mortel en cas d’ingestion ou de pénétration dans les voies respiratoires.

Exemple de produits : essence, benzène

SGH07

Pictogramme SGH07 – Dangereux pour la santé et la couche d’ozone.

Celui-ci signale que le produit peut empoisonner à forte dose, provoquer une irritation des yeux, de la peau et des voies respiratoires, provoquer des allergie cutanées ou somnolence ou vertiges.

Cette substance est également classée dans la catégorie danger pour l’environnement puisqu’elle peut détruite la couche d’ozone.

Exemple de produits : détergents de lavage, fluide de refroidissement

Les dangers pour l’environnement

SGH09

Pictogramme SGH09 – Danger pour l’environnement aquatique

Il signifie que le produit concerné pollue, il entraine des effets néfastes (à court et/ou à long terme) sur les organismes aquatiques. Le produit est peu ou pas du tout dégradables et affecte les organismes vivant en milieu aquatique.

Exemple de produits : pesticides, produits biocides, térébenthine

Laviedulabo.fr vous accompagne au quotidien dans la lecture des pictogrammes de danger en vous proposant de télécharger gratuitement l’affiche.

Téléchargez, imprimez et accrochez-la dans votre laboratoire, votre salle de cours ou dans les zones de stockage des produits chimiques.

TELECHARGER L’AFFICHE